« Un dessinateur ne pense pas, il regarde », dit Betty Edwards, professeur de dessin et auteur, célèbre pour son ouvrage « Dessiner grâce au cerveau droit ».

La technique très simple qu’elle a popularisée permet de copier aussi précisément que possible un dessin.

Il suffit de prendre un modèle – par exemple, le « Portrait d’Igor Stravinsky » par Pablo Picasso – de le retourner la tête en bas, partiellement recouvert d’une feuille blanche et de dessiner exactement ce que l’on voit en déplaçant la feuille au fur et à mesure. On va alors travailler sans a priori et le résultat sera une bonne copie. Cet exercice apprend à observer.

Betty Edwards explique que lorsqu’on dessine avec notre point de vue habituel, on utilise avant tout le côté gauche du cerveau, qui stocke les concepts et « sait » à quoi ressemble un humain, un animal ou une maison. Nous transposons ces concepts dans nos dessins et traçons ce que nous savons plutôt que ce que nous voyons.

En plaçant le dessin à l’envers, nous perdons nos repères et c’est le côté droit du cerveau qui est activé : comme il y a une perception globale des choses, il nous permet de voir ce qui est ( et pas ce que nous savons être) et ainsi de faire une meilleure copie.

***

Vous trouverez quelques exercices de ce livre par ici.

***

La National Gallery of Art de Washington DC propose plus de 35 000 tableaux (dont ceux de Van Gogh, Gauguin, Monet, Degas…) à télécharger en format numérique haute résolution gratuitement et légalement ! De quoi trouver de la matière pour vous inspirer.

Alors, vous essayez de dessiner avec votre cerveau droit ? 😉 Sur la photo d’ouverture on se prête au jeu en copiant en essayant de copier le tableau de H.Rousseau « L’enfant aux rochers » 🙂